• twitter
  • facebook
  • e-mail
Deux formules de promotion remportées par le Team Automeca-Florajet en deux ans !
Après avoir mené Éric Filippi vers le titre en Clio R3T European Trophy la saison dernière, le Team Automeca-Florajet récidive cette année avec Charles Martin qui s’impose en Clio R3T France Trophy ! Dans le cadre du Championnat de France des Rallyes, Manu Guigou ne peut plus être rejoint par les autres concurrents de la catégorie 2 roues motrices.
Charles Martin s’adjuge le Clio R3T France Trophy
Déjà vainqueur des trois précédentes manches du Clio R3T France Trophy, Charles Martin prenait le départ du Rallye Mont-Blanc Morzine avec l’objectif de décrocher le titre avant la dernière épreuve de la saison.

Le pilote du Team Automeca-Florajet s’installait en tête de la catégorie dès la troisième spéciale. S’il ne devait devancer que son ultime rival Kevin van Deijne pour être sacré, Charles Martin parachevait sa saison par une quatrième victoire en cinq départs, ponctuée des points du meilleur performeur Jean Ragnotti.

« Je n’étais pas obligé de gagner au Mont-Blanc pour m’assurer du titre », rappelle Charles Martin. « Nous avons commencé le rallye en calquant notre rythme sur celui de nos concurrents, et je me suis senti vraiment à l’aise dans la Clio R3T du Team Automeca-Florajet. J’ai pris beaucoup de plaisir dans les spéciales, sans risque, et les chronos ont suivi. »

Avec quatre victoires en cinq courses, Charles Martin est donc assuré du titre en Clio R3T France Trophy. En conséquence, il sera aligné au volant d’une Renault Clio R3T au départ du prochain Rallye Monte-Carlo, première manche du Championnat du Monde des Rallyes 2017 : « Au fur et à mesure des épreuves, nous avons peaufiné le set-up de la Clio R3T. Nous avons bien progressé dans les réglages pour pouvoir rouler vite et en sécurité. Je remercie le Team Automeca-Florajet pour le soutien technique et je partage ce titre avec mes trois copilotes Matthieu Duval, Christiane Nicolet et Thierry Salva. L’ambiance était très positive dans ce trophée et les primes m’ont permis d’évoluer tout au long de la saison. Désormais, je suis impatient d’être au départ du Rallye Monte-Carlo. Ce sera une découverte. Je sais qu’il ne faudra pas forcément viser la performance, mais surtout apprendre. Je vais chercher à bénéficier d’un maximum de conseils et à bien préparer le rallye pour arriver au bout ! »

Cinquième victoire consécutive pour Manu Guigou
« Nous sommes partis à fond dès le premier virage et nous sommes restés à fond jusqu’au dernier ! » Manu Guigou a ajouté une nouvelle victoire de classe à son palmarès lors du Rallye Mont-Blanc Morzine.

Associé à Christopher Guieu, le pilote du Team Automeca-Florajet a dominé sa catégorie en menant la classe R3 de la première à la dernière spéciale : « Nous n’avons pas lâché une miette en termes de performances. La voiture était compétitive grâce au travail de Jean-Michel Astier sur le châssis et les suspensions et de bons choix de ressorts et de barres stabilisatrices. Le moteur était parfait grâce à l’apport de RDM et du carburant ETS, les pneumatiques Michelin et la boîte de vitesses étaient au diapason. Nous étions dans la lignée du Rallye Aveyron Rouergue où nous avions déjà un set-up admirable grâce au soutien technique de Renault Sport Racing. »

« Maintenant que nous sommes assurés de terminer en tête de la catégorie 2 roues motrices, il faut viser le top 3 scratch du classement du Championnat de France des Rallyes ! Au Var, il faudra à nouveau se battre face à des pilotes de WRC et de R5… »

Phase d’apprentissage pour Brandon Maïsano
Auteur d’une course intelligente, Brandon Maïsano s’est installé dans le top 5 de la classe R2 dès la première spéciale du Rallye Mont-Blanc Morzine. Appliqué, il progressait au volant de sa Peugeot 208 R2 afin de se battre pour un podium jusqu’au dernier chrono.

Avec des temps à moins d’une seconde au kilomètre d’un pilote tel que Cédric Robert, il signait une performance très encourageante pour l’avenir. Brandon terminait sa course dans l’ultime spéciale par une sortie. « Il a été piégé par une vraie spécificité de la discipline », explique Manu Guigou. « Il a pris la trajectoire idéale en circuit, mais les pilotes de rallye entrent plus tôt à la corde et salissent la route. La 208 a glissé sur la gravette pour finir en tête-à-queue. Il ne pouvait pas repartir. Ça n’enlève rien à ses performances et sa progression tout au long des deux jours de course. Ses temps sont très prometteurs. »

Classement du Clio R3T France Trophy
1. Charles Martin - 130 points (Team Automeca-Florajet)
2. Kevin van Deijne - 66 pts
3. Pascal Bérard - 60 pts
4. William Pitot - 57 pts
5. Benoît Vaillant - 35 pts