• twitter
  • facebook
  • e-mail
Victoire avec la manière pour Manu Guigou et le Team Automeca Florajet !
Au volant de la seule Renault Clio R3T engagée au départ de la première manche du Championnat Manu Guigou et Christopher Guieu ajoutent un second succès consécutif en R3 pour débuter la saison 2015 du Championnat de France des Rallyes. Avec la Clio R3T engagée par le Team Automeca Florajet, ils ont fait jeu égal avec des WRC et des R5 lors du Rallye Lyon-Charbonnières Rhône et pointent à la quatrième place du championnat !
Un mois après une brillante victoire sur les routes du Rallye Le Touquet Pas-de-Calais, Manu Guigou retrouvait sa Clio R3T sur un parcours très différent. Les spéciales rapides du Rallye Lyon-Charbonnières n’étaient – sur le papier – pas les plus propices pour les voitures de la catégorie R3.

Et s’il prenait la tête de sa classe dès la première spéciale pour ne plus jamais la quitter, Manu Guigou allait vite se frotter à d’autres adversaires…

Dans le second chrono, la Clio R3T du Team Automeca Florajet terminait au septième rang derrière 4 WRC, une Porsche et une R5… Et surtout devant toutes les autres ‘quatre roues motrices’ !

« Je me suis régalé », s’amusait Manu Guigou à l’arrivée. « J’aime ces rallyes compliqués. Il a vraiment fallu travailler pour avoir une auto toujours bien réglée et adaptée à la météo. »

Tout au long de l’épreuve, les choix de pneumatiques ont joué un grand rôle avec des conditions parfois différentes d’une spéciale à une autre, au gré des averses : « Nous avons essayé d’anticiper au maximum. Avec l’équipe Automeca Florajet et avec l’aide de Dorian de Renault Sport, nous avons toujours cherché à avoir un coup d’avance sur les options pneus. La physionomie du rallye forçait à réfléchir et à improviser ! Entre chaque spéciale, je modifiais les réglages pour avoir une auto parfaite. »

Dans le premier passage de Marchampt, l’un des juges de paix de la saison et la plus longue spéciale de ce rallye, la Clio R3T Automeca Florajet se calait encore une fois entre les R5 et les Porsche : « Nous avons su lier notre expérience et l’attaque pour aller chercher des temps et nous battre avec les R5, devant des Porsche, des WRC et toutes les Super 2000 ! »

« Dans l’auto, c’était un vrai régal », continue le pilote. « Le travail de l’équipe est à souligner. Les réglages étaient parfaits. Dans ces conditions, la Clio R3T est facile à piloter et d’une efficacité redoutable. Nous avons opté pour des plaquettes plus agressives au freinage, qui correspondent mieux à mon pilotage. Les pneus durs Michelin ont été parfaits en endurance et en performances et les gommes plus tendres ont été très polyvalentes sur le mouillé granuleux. »

Dans les spéciales, Manu Guigou n’a pas hésité à faire le spectacle : « Je n’ai pas l’impression d’en avoir ajouté. Mais nous avons pris beaucoup de plaisir à nous battre contre des voitures plus puissantes. Avec l’efficacité de la Clio R3T, j’ai fait des passages en 6e par les portières. Je pense que les spectateurs se souviendront aussi des câbles en 5e ! »

Prochaine étape pour Manu Guigou en Nouvelle-Calédonie pour la manche du Championnat Asie-Pacifique des Rallyes, épreuve qu’il avait remporté l’an passé. Pour ce retour sur terre, il pilotera la Clio R3T qu’il avait menée à la victoire lors du Rallye du Var.

Victoire de Michael Burri au Criterium Jurassien

Une autre Clio R3T Automeca était en course ce week-end. Jean-Michel Astier était présent en Suisse pour assurer l’assistance. Michael Burri et Anderson Levratti se sont imposés lors de la première manche du Clio R3T European Trophy ALPS avec une dizaine de secondes d’avance sur leurs premiers poursuivants. Prochaine épreuve dans un mois avec le Rallye du Chablais.

Ce même week-end, deux autres voitures étaient engagées au Rallye National de Venasque, dans le Vaucluse avec Cédric Scotto et Laurent Romi (2e A6K) ainsi que Patrice Sauerwein et Patrice Cappellani (2e R3C).
Victoire avec la manière pour Manu Guigou et le Team Automeca Florajet ! - Automeca Rallye & Racing